• Partager par E-mail
  • Imprimer
  • Partager par E-mail

    Envoyer cet article par e-mail



    Tout savoir sur la nouvelle étiquette énergétique

    .

    Les étiquettes énergies sont déjà présentes dans notre vie quotidienne.  Vous les voyez généralement sur les appareils électroménagers. Aujourd’hui, vous les verrez également sur les équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, et ce, suite à deux directives européennes et sur les étiquettes énergies qui sont entrés en vigueur le 26 septembre 2015. […]

    Valider
diagnostic de performance energetique

Tout savoir sur la nouvelle étiquette énergétique


diagnostic de performance energetique

Les étiquettes énergies sont déjà présentes dans notre vie quotidienne.  Vous les voyez généralement sur les appareils électroménagers. Aujourd’hui, vous les verrez également sur les équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, et ce, suite à deux directives européennes et sur les étiquettes énergies qui sont entrés en vigueur le 26 septembre 2015.

Les deux directives européennes inhérentes à la nouvelle étiquette énergie

La première directive ou ErP fixe le minima en matière de rendement énergétique et le taux limite d’émissions polluantes et acoustiques. Sont concernés les générateurs dont la puissance est inférieure ou égale à 400 kW. Les équipements ayant un rendement de moins de 86% vont disparaître des étals.

La directive ELD se rapporte à l’étiquetage énergétique.  Elle en détermine le mode de calcul utilisé et son aspect visuel. Les étiquettes seront apposées sur les chaudières et les pompes à chaleurs dont la puissance est 70 kW.  L’objectif est d’homogénéiser l’étiquette énergétique au niveau de l’Europe et garantir ainsi une meilleure transparence sur le plan de la consommation d’énergie.

Les obligations des professionnels en charge des travaux d’installation

L’entrée en vigueur de ces nouvelles réglementations s’accompagnera d’obligations de la part des professionnels en charge des travaux d’installation :

  • Le professionnel du chauffage sera tenu de mentionner la classification énergétique sur les devis qu’il établira.
  • Tous les équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire devront être livrés avec la feuille de calcul de la consommation d’énergie et l’étiquette adéquate.
  • Le calcul de la classe de performance énergétique du système de chauffage sera effectué à l’aide de l’outil proposé par Viessmann si celui-ci est constitué d’au moins deux composants.

Les éléments pris en compte pour établir l’étiquette énergie

La nouvelle étiquette énergie prend en compte l’efficacité énergétique des appareils tout au long de l’année et en fonction des trois zones climatiques où l’appareil est utilisé. Les conditions d’efficacité énergétique définies par ces nouvelles directives les plus basses sont largement supérieures à celles qui sont actuellement en vigueur d’où la nécessité d’une reclassification.